Gamaya, active dans l’agriculture de précision, a levé 12 millions de francs dans le cadre d’un tour de financement de série B, dont 4,2 millions de francs sous forme d’obligations convertibles. Un tournant pour cette spin-off de l’EPFL.

L’histoire de Gamaya démarre dans un laboratoire académique lausannois pour se poursuivre sur les grandes surfaces agricoles de pays comme le Brésil, devenu le marché primaire de l’entreprise. La société a été fondée en 2015 et compte aujourd’hui 21 employés.

A sa tête, Yosef Akhtman, fondateur et CEO. La start-up développe un système d’imagerie aérienne fournissant des indications sur l’état et la composition des sols. Grâce à l’utilisation d’une caméra miniature hyperspectrale, embarquée sur un drone, sa technologie permet d’effectuer un diagnostic à grande échelle des cultures (maladies, ravageurs, mauvaises herbes).

Entrée en phase commerciale

Avec cette levée de fonds, Gamaya accélère son développement. On soulignera que le tour de financement a été mené par Mahindra & Mahindra, une entreprise indienne, auquel s’est joint les investisseurs existants ICOS Capital et VI Partner.

Pour être plus précis, Mahindra & Mahindra est l’un des principaux constructeurs de tracteurs dans le monde, avec 40% de part de marché en Inde. Sa stratégie consiste en l’utilisation des technologies de l’agriculture numérique et de précision pour ses tracteurs et équipements agricoles. L’entreprise a notamment développé une application de conseil numérique MyAgriGuru, qui relie les paysans à des experts agronomes.

 

«Nous travaillons avec Mahindra & Mahindra depuis maintenant quelques années et cette collaboration réussie s’est concrétisée par la décision de Mahindra d’investir», explique Yosef Akhtman. Alors, avec ces nouveaux fonds, la start-up vaudoise veut se concentrer sur ses activités commerciales en renforçant son équipe et en accroissant sa présence locale sur les marchés cibles. En outre, Gamaya continuera d’investir dans la mise en place d’infrastructures et de matériels IT à l’échelle industrielle.

 

Menu